La culture est un sujet qui tient à cœur les Garennois puisqu’ils étaient plus d’une trentaine à assister à ce troisième café-débat sur la Culture.

Un évènement chaleureux qui nous a permis de discuter ensemble de la politique culturelle de notre ville et de se questionner sur ce qu’il était possible de mettre en œuvre afin d’améliorer et de moderniser les offres culturelles à la Garenne.

De ces échanges sont ressorties des idées et des constatations fortes que j’évoquerai dans cet article.

Un état des lieux peu satisfaisant : une politique culturelle qui manque de dynamisme et de renouveau

  • L’idée majeure qui est ressortie de nos échanges est la suivante : il manque une réelle politique culturelle à la Garenne. En effet, force est de constater que la mairie actuelle n’est pas dotée d’un réel directeur culturel, ni le théâtre d’un directeur qui prendrait en charge la programmation… Penser la politique culturelle d’une ville ne s’invente pas, il s’agit d’un réel métier.
  • De même, un problème qui a été soulevé tout au long de cette soirée est celui d’une forte impression de cloisonnement concernant les politiques culturelles de notre ville : entre les commerçants et les lieux culturels de la ville (médiathèque) ; entre les usagers du conservatoire et le théâtre…
  • Le **manque d’attractivité du théâtre de la Garenne ** a aussi été évoqué : une programmation décevante selon certains, trop tardive selon d’autres (les pièces de théâtre y sont jouées un à deux ans après Paris) et, enfin, le constat d’une salle de théâtre très rarement pleine nous invite à nous interroger sur l’efficacité de la politique théâtrale de la ville…
  • Ce problème peut découler (en partie) d’une communication culturelle qui manque de rigueur et d’ambition. A part dans le bulletin municipal, la municipalité communique relativement peu concernant les évènements culturels de la ville.
  • Enfin, Les festivités à la Garenne sont similaires depuis 20 ans et manquent d’identité propre. Elles se résument pour l’essentiel à des jeux gonflables et à une brocante ce qui peut, à force, être lassant pour les garennois et exclure toute les personnes les plus âgées au profit des plus jeunes.

Un aperçu de nos propositions pour la ville

1. Mettre en place une réelle politique culturelle ambitieuse, innovante et multigénérationnelle

  • Qu’entends-je par politique culturelle ? J’entends intégrer la culture à toutes les préoccupations de la municipalité. La culture ne se résume pas à la présence d’une médiathèque et de quelques fêtes ponctuelles. Non, la culture doit imprégner l’esprit de la ville tout au long de l’année.
  • Créer un réel dynamisme culturel qui distingue La Garenne-Colombes des autres municipalités voisines et qui la rende, ainsi, plus attractive. Il est nécessaire créer une identité culturelle propre à notre ville.
  • Une meilleure communication culturelle afin d’augmenter l’attractivité du patrimoine de la Garenne (à l’image du Mastaba qui est peu fréquenté par les habitants).
  • Repenser la programmation du théâtre pour le rendre plus attractif et accessible à tous les âges.
  • Repenser et redistribuer le budget culturel de la ville qui est, aujourd’hui, quasi exclusivement dédié au conservatoire.

2. La culture doit être créatrice de liens entre les institutions culturelles, les commerçants et les garennois

  • Décloisonner la politique culturelle en créant des liens entre les commerces et les établissements culturels (soutenir l’organisation d’évènements entre les libraires et la médiathèque par exemple)
  • Favoriser l’insertion de la jeunesse à la culture en renforçant les liens entre les lieux scolaires et culturels (avec des projets comme le théâtre-école)
  • Transformer la halle du marché des Vallées en un véritable lieu culinaire, culturel et associatif. Le but étant de rendre ce quartier plus attractif, festif et ainsi faire travailler l’ensemble des commerçants.

3. Repenser et transformer les festivités à la Garenne

  • Transformer les fêtes de la Garenne pour offrir à notre ville une véritable identité culturelle multigénérationnelle qui mêlerait tous types d’arts : arts vivants ; poésie ; jeux vidéo ; street art ; littérature ; musique…

4. Dynamiser la vie associative de la Garenne

  • Encourager les Garennois à créer des associations et à s’engager pour une cause pour ainsi faire vivre la vie associative de notre ville.
  • Modifier l’organisation de la « fête » des associations pour rendre à cet évènement toute sa dimension festive. En effet, aujourd’hui, la fête des associations est l’occasion pour les garennois de s’inscrire aux diverses activités.
  • Nous souhaiterions mettre en place des inscriptions en ligne afin que les associations puissent, à l’avance, ajuster l’offre à la demande et pour que cet évènement redeviennent une « fête » à part entière (expositions pour les associations artistiques, des démonstrations pour celles sportives etc.)

Je suis particulièrement soucieux de la place que doit prendre la culture au sein la ville. Le succès d’événements tels que la Nuit Blanche des livres montre à quel point les Garennois apprécient ces initiatives culturelles.

Travaillons ensemble pour préserver, dynamiser et amener de la culture au sein de notre ville.